Biographie

Diriger

Une vocation de toujours…

« Mon attache culturelle est double. D’abord l’Alsace, le choral luthérien, mes études à Strasbourg avec Fritz Munch et Amy Dommel-Diény. Ensuite Paris, autre creuset musical : la liturgie latine, la Renaissance française, et bien sûr ma rencontre déterminante avec le maître Daniel-Lesur… » : tels sont les termes qu’emploie Jean-Jacques Werner, musicien « généraliste » – chef d’orchestre, compositeur, pédagogue – comme il aime à le dire lui-même.

Jean-Jacques Werner est né à Strasbourg pendant l’hiver 1935, aîné de cinq enfants. Ni sa mère Lucie Lamszus, ni son père Marcel Werner ne sont particulièrement musiciens. Son enfance est marquée du sceau de l’angoisse et de la peur générées par la guerre qui affecte la famille dans sa vie quotidienne.

Ses parents reportent tous leurs espoirs dans l’éducation des enfants et arrivent même à acheter, à force d’économie, un piano Gaveau, toujours dans la famille aujourd’hui. C’est ainsi que le petit Jean-Jacques prend contact avec la musique

Chronologiquement

1968 :

  • Il est directeur du Conservatoire de Fresnes (au sud de Paris) qui deviendra École nationale de Musique en 1985.
  • Il participe à la création et est élu vice-président de l’Union des Conservatoires qui deviendra FNUCMU (Fédération Nationale des Unions de Conservatoires de Musique) regroupant plus de 1 000 conservatoires et écoles de musique.

1970 :

1972 :

1974 :

1976 :

1978-1982 :

  • Il est professeur de direction d’orchestre au CNR de Reims et professeur invité (direction d’orchestre) au CNSM de Paris.

1981 :

1982 :

  • Il fait une mission d’enseignement de direction d’orchestre et de composition à Taïwan.

1983 :

1984 :

1985 :

  • Il fait une tournée européenne avec l’Orchestre de l’EMU dans le cadre de l’année européenne de la musique.
  • Il fait des concerts aux États-Unis.
  • Il fait nombreux concerts en France avec la Jeune Philharmonie et enregistrement d’un disque 0 LA RTBF à Bruxelles.
  • Il fait des concerts avec l’Orchestre Franco-Allemand.
  • Le 9 juillet, le conservatoire de musique de Fresnes devient École nationale de Musique.

1986 :

1987 :

1988 :

1989 :

1990 :

1992 :

1993 :

  • Il effectue un deuxième voyage au Vénézuela.
  • Il donne des concerts et anime les classes de maître de direction d’orchestre avec l’orchestre de l’État de Falcon.
  • Il obtient le Prix Florent Schmitt de l’Institut de France.

1994 :

1996 :

1997 :

1998 :

2003 :

2005 et 2006 :

  • Résidence de compositeur à l’ENM de Bobigny (93).
  • Exposition et Création du fonds Jean-Jacques WERNER à la Bibliothèque Nationale et universitaire de Strasbourg.

2008 :

  • Le Prix Pierre et Germaine Labole : Prix de printemps de la SACEM lui est décerné

2009 :

  • Officier des arts & lettres, promotion juillet 2009